Bienvenue sur le blog municipal d'Epaux-Bézu

• Allée de Lostanges : avant, maintenant

14:47, 29/10/2009, .. 2 commentaires .. Lien
Mots clefs : allée de Lostanges

Après la rue du grand gravier, voici le 2ème volet de la visite de nos rues d'hier et d'aujourd'hui, consacré cette fois à l'ancienne rue du Pont, parfois appelée route de Neuilly Saint Front. Elle a été renommée allée de Lostanges en 2000, du nom d'une des deux grands familles "historiques", propriétaire du château de 1825 à 1936.

Pendant la première guerre mondiale, c'était encore le temps des carrioles tirées par les chevaux. On voit à gauche les bâtiments de dépôt de charbon de bois démolis dans les années 1980 pour construire l'actuelle salle des fêtes. Le café à droite n'a encore qu'un étage.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                              Ci-dessous

En face de l'épicerie Tartarin, un affichoir abrité.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                              Ci-dessous
Le café-restaurant billard du Centre a gagné un étage vers 1917. A droite, Berthe, grand-mère de Mauricette Tartarin. Sa fille Lucienne se tient de profil, sur la route, un pied sur le trottoir.
Au fond on aperçoit le café billard de la place de la mairie.


Quelques années plus tard, vers 1925, comme en témoigne l'usure de la peinture murale du café, on retrouve Lucienne Tartarin, en gris, assise devant l'épicerie. A gauche devant le café, Henri Tartarin sa femme Alice et leur fille Suzanne. Plus loin devant sa maison blanche, Madame Fisseux.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                              Ci-dessous
Le même endroit vers 1932. On distingue, devant le café, Alice Tartarin et ses filles Renée et Suzanne.Parmi les personnes devant l'épicerie, Lucette (la plus grande) et Mimi et assise sur le trottoir, Simone Fisseux.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                              Ci-dessous
Devant son magasin, Lucienne Tartarin (en blouse claire), commanditaire de la carte postale, mère de Lucette et Mauricette, prend la pause en 1929, à côté de Marie-Louise Andrieux-Demenois.

Dans les années 1950, Mimi, sa fille cadette est assise au même endroit. A sa gauche, selon les souvenirs de Mimi, une des soeurs d'Odette Lambert, puis à côté d'un petit garçon non identifié, Inès Tassan. Encore plus à gauche, devant le café, Madame Robrieux, et assis, toujours de droite à gauche, Claude Jourdain, fils du boulanger d'alors, Philippe Demenois et Pierre Lambert. On aperçoit Madame Tararin devant le mur de son jardin. Deux des enfants sur la route pourraient être Claude Robrieux et Roland Nival.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                              Ci-dessous
Environ 60 ans plus tard, Mimi se re-prête de nouveau au jeu de la photo, en août 2009.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                              Ci-dessous
Passons de l'autre côté du pont, pour une vue prise pendant la guerre 14-18. L'auberge Démoulin, et au fond, la maison de Gaston Tartarin, actuelle habitation de son petit-fils, Didier Basset, ont reçu des éclats d'obus.

Aujourd'hui, calme et reconstruit... A gauche, la maison de madame Andrée Bordier, dont le mari fut maire d'Epaux de 1952 à 1969.

 

Peu de changements entre les deux photos, si ce n'est, sur la photo moderne, un lampadaire... "à l'ancienne" !

Les cartes anciennes sont issues de la collection d'Alain Declerck, de Mademoiselle Tartarin et de Didier Martin.
Les commentaires proviennent de Mimi Tartarin ou sont extraits du livre "Epaux-Bézu, hier et aujourd'hui", J Basset et D Brisson, Editions du Livre d'Histoire, 1ère édition 2001.

Si vous possédez d'autres cartes postales anciennes ou des photos anciennes, vous pouvez les scanner et les envoyer au blog qui les publiera.


Ajouter un commentaire

Accueil
Archives
Album photos
Ecrivez-nous
Flux RSS

Rubriques

Agenda
Alerte odeurs Grisolles
Associations
Boîte à idées
Contributions des Palusiens
Ecole
Etat civil
Histoire du village
Le blog
Municipalité
Petites annonces
Pratique
Promenades
Questions et Réponses
Vie du village


Derniers articles

• Ils sont venus au monde
• Message de Hervé notre facteur
• Les compte-rendus des conseils municipaux
• Ils nous ont quittés
• Ils se sont mariés
• (Mauvaises) odeurs toujours...
• Tarifs de location de la salle des fêtes du village
• Belles photos
• On pense déjà à la fête du village 2014 !
• Inscription sur les listes électorales
• Atelier jardinage à Bonnesvalyn
• Yakademander : du nouveau
• Maltosh : bis !
• Bibliothèque rénovée
• Atelier déco
• Ateliers pour préparer le concert du 2 août
• Piratage du blog
• Kermesse de l'école, version 2013
• Atelier jardinage
• Yaka demander ouvre boutique (en ligne)
• A la recherche de la pie-grièche écorcheur...
• Rencontre insolite avec la pie-grièche écorcheur
• Brocante 2013
• La brocante côté livres
• Fête des voisins
• Un communiqué de Valor'Aisne
• Compte-rendu de l'Assemblée générale Vivre à Grisolles
• Troc vert du 14 avril
• Concert à Epaux-Bézu
• Troc vert !

 :  

Menu

Le portail de l'administration française
Communauté de communes
Fan d'Epaux-Bézu
Ecole d'Epaux
Mobilisation pour l'école

<%letter%>